Détournement de fonds à grande échelle
 
40% des fonds pour la garantie de l’emploi rural disparaissent dans les poches des sarpanchs (maires), et autres fonctionnaires des panchayats (municipalités rurales).
C’est ce que vient de révéler une enquête du gouvernement.
Ce fond, le NREG (National Rural Employment Guarantee Scheme), permet de garantir 100 j de travail minimum aux gens les plus pauvres, par le biais de travaux publics financés par l’état Indien (routes, écoles, etc).
Celà malgré les garde fous anti corruption du NREG, bien sûr.
Mais c’est si facile de faire des fausses factures, surtout sur le dos des pauvres! Ainsi, si une route est facturée 3 fois son prix, c’est 3 fois moins de travailleurs qui en profiteront.
 
Reconnaissons l’honnêteté de l’enquête, mais cherchons les changements apportés au système après l’enquète ...
Sed tellus suscipit
Sunday 27 December 2009